GEOMATIQUE 2018

27, 28 et 29 Novembre 2018 - Abidjan


Terme de référence du salon international de la géomatique 2018

Les Changements Climatiques demeurent un défi majeur pour tous les pays, eu égards au caractère global et transnational de ses effets sur l’environnement et sur les activités des hommes. Les causes principales sont les émissions des gaz à effet de serre et la dégradation des forêts tropicales qui réduisent le stock de biomasse nécessaire à leurs absorptions (principalement le CO2). A l’instar de la Côte d’Ivoire, qui connait un rythme d'environ 300 000 ha par an de dégradation forestière, l’Afrique est exposée à un risque de disparition de ses forêts denses en l’espace de quelques décennies, si rien n’est fait (Rapport PNA, 2016).

En conséquence, l’on observe un réchauffement global tendanciel du climat qui se traduit en Afrique, par les impacts sur les ressources naturelles (déforestation, amenuisement des ressources en eau) et les impacts socioéconomiques négatifs.

Par ailleurs, selon les prévisions de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), entre 2030 et 2050, le changement climatique pourrait entraîner près de 250 000 décès supplémentaires par an, dus à la malnutrition, au paludisme, à la diarrhée et au stress lié à la chaleur. Le coût des dommages directs pour la santé (à l’exclusion des coûts dans des secteurs déterminants pour la santé tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement) pourrait se situer entre 2 et 4 milliards de dollars (US$) par an d’ici 2030. Les pays en développement qui n’auraient pas mis en place des solutions de résilience, seront incapables de faire face à cette situation sans assistance extérieure.

C’est pourquoi des rencontres internationales des experts du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) et des politiques ont abouti à des actions pour appréhender la question des changements climatiques. Les Etats signataires de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), produisent périodiquement des Communications Nationales et de Rapports Biennaux Actualisés (BUR ). Les dernières Conférences des Parties (COP 21, 22 et 23) ont invité les Etats à s’engager pour mener des actions concrètes d’atténuation et/ou mettre en œuvre des mesures d’adaptation.

Ces efforts sont consignés dans le rapport national appelé INDC en Anglais où CPDN en Français (les Contributions Prévues Déterminées au niveau National). Le caractère multisectoriel, multidisciplinaire de la problématique des changements climatiques, exige donc l’utilisation de compétences et de moyens diversifiés du secteur public, des structures techniques, du secteur privé, des communautés locales et de la société civile dans le cadre de la résilience.

La Géomatique, discipline qui intègre les outils et technologies de l’informatique et des sciences géographiques, s’avère être impliquée en amont et en aval de la mise en œuvre des actions de résilience face aux changements climatiques. C’est dans ce cadre que le Comité National de Télédétection et d’Information Géographique (CNTIG) et ses partenaires qui organisent depuis 2012, le Salon International de la Géomatique, ont décidé, cette année de porter leur attention sur les actions à mener au niveau des Changements Climatiques. Ce salon international est un espace de promotion et de valorisation des applications de la science la géomatique. Les trois premières éditions (2012 – 2014 – 2016) du Salon International de la Géomatique, ont planché sur le développement durable, le développement local et la gestion administrative des terres. Pour cette 4ème édition prévue du 27 au 29 Novembre 2018, à la Caistab d’Abidjan – Plateau, les participants auront à échanger les expériences en matière de mesures adaptives face aux effets néfastes du dérèglement climatique sur l’économie, la société, les espèces, l’écosystème autour du thème « LES OUTILS DE RESILIENCE FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES  ».

Le Salon International de la Géomatique 2018 sera donc le cadre adéquat pour mettre à profit les expériences variées et diversifiées de tous les acteurs scientifiques, décideurs, gestionnaires, techniciens pour des prises de décisions avisées.

Télécharger